Découvrez notre flyer !

20120831-095313.jpgTout chaud sorti de l’imprimerie de la rue Bisson, ce flyer sera bientôt entre vos mains pour vous faire connaitre le rallye et faciliter l’inscription.

Côté recto, le splendide visuel Le français en partage de Yannick Mendy, au verso, toutes les explications en français facile pour que le plus grand nombre participe au rallye.

Publicités

Tranche de langues au marché de Belleville

A Belleville, les mardis et vendredis, c’est jour de marché. Qui que l’on soit, d’où que l’on vienne, faire ses emplettes sur le boulevard, c’est être de la diversité bellevilloise : diversité des commerçants, de la clientèle, mais aussi des modes vestimentaires, des fruits et légumes, des accents et des langues bien sûr. Francophone ou non, chacun fait ce qu’il peut pour être compris de l’autre, pour répondre à la double exigence du tiroir-caisse pour les uns, de l’estomac pour les autres. Un beau terrain d’étude pour un ethnologue ou un linguiste en vadrouille.

Petit reportage en images et en sons.

Il y a deux siècles, l’argot bellevillois

Parc de Belleville : allée de la CourtilleAmoureux de Belleville et d’une langue française toujours renouvelée, Le français en partage a exhumé pour vous un petit trésor. Une vieille chanson populaire intitulée l’Assommoir de Belleville qui nous restitue, en argot de l’époque, l’atmosphère du quartier dans la première moitié du 19e s. Premier couplet :

Bifins, qui n’avez que dix rades,
J’vas vous montrer un chouett’ courant,
Pour abreuver les camarades,
Au plus bas blot, c’est délirant !
Quand vot’ gonzess’ vous entortille,
Filez à gauch’ de la Courtille,
Vous payer un coup d’arrosoir,
À l’Assommoir. (1)

L’Assommoir dont il est question annonce le titre d’une oeuvre majeure d’Emile Zola, un demi-siècle plus tard. Une filiation bellevilloise que revendique plusieurs biographes du romancier naturaliste.

l’Assommoir était simplement le sobriquet d’un cabaret de Belleville. Une chanson, grossière, de Charles Colmance avait donné une notoriété à cette guinguette.

Edmond Lepelletier, dans Émile Zola, sa vie-son Œuvre. 1908.

Il faut s’accrocher pour décrypter la « chanson grossière ». Par chance, les très sérieux chercheurs du groupe « Argot » de languefrançaise.net ont décodé pour nous ce texte. Lire leur commentaire intégral…

Il ne vous aura pas échappé qu’on y parle déjà de biffins !


(1) Source :  « Loynel (Auguste). L’Assommoir de Belleville (chanson argotique) », ABC de la langue françaisehttp://www.languefrancaise.net/Argot/AssommoirDeBelleville > (contributeur(s) : gb ; version n°5 du 2011–12–13 ; consultée le 2012–08–19)

Ces femmes du monde qui partagent des idées en français

Parce que les mots sont essentiels aussi pour favoriser le dialogue entre les cultures et les sexes et pour promouvoir l’égalité : retour sur le forum d’initiatives locales de mars 2012 « Femmes en actions » organisé dans les locaux de notre partenaire le Centre d’animation des Amandiers.

L’équipe de développement local de Belleville et les associations Chinois de France Français de Chine, Quartiers du Monde et Archipelia, toutes partenaires de notre projet, ont également participé à cette initiative qui fait la part belle au dialogue comme vecteur d’échange d’idées, d’expérience et de bons moments entre ces « Femmes en actions » de toutes les nationalités qui se retrouvent à Belleville. Plus d’informations sur ces journées de la femme à Belleville en cliquant sur l’affiche ci-contre.

On en profitera pour saluer les femmes du monde entier qui fêtaient d’ailleurs en Tunisie leur fête nationale le 13 août dernier, car la journée de la femme, c’est comme le dialogue et le partage, ça se fête tous les jours !

Re-visionnons ensemble avec plaisir le reportage réalisé à cette occasion et qui s’intitule « Femmes en actions » un film de Sanja Knezovic et Boussad Ould Hamou de l’association Fort de café qui nous prépare de belles surprises pour le rallye du 20 octobre.

ASL Web

ASL Web est un site de ressources incontournable pour les intervenants  en ateliers sociolinguistiques. Le site est animé par l’association RADyA (Réseau des Acteurs de la Dynamique ASL) qui propose également des formations de formateurs. Outre de nombreux outils pédagogiques, ASL Web propose en préambule une définition précise des ASL.

L’ASL est une approche pédagogique visant le gain en autonomie sociale d’adultes  migrants vivant en France. Il s’agit bien de personnes autonomes dans leur pays d’origine ayant perdu la maîtrise de certaines compétences sociales dans le contexte migratoire. Cette démarche est préconisée pour des publics dont la méconnaissance du fonctionnement de certains espaces sociaux ; la non-maîtrise des actes de langage inhérents à ces espaces; la connaissance partielle des codes socioculturels attendus dans ces espaces en entravent l’usage et la fréquentation autonome.
lire la suite…

Les ateliers sociolinguistiques, de quoi parle t-on ?
Description faite par Blandine Forzy à partir de la conception méthodologique de Mariela de Ferrari

Entre les murs

Entre les murs, Palme d’or à Cannes en 2008, est un peu une production locale bellevilloise. Le film fut tourné avec des enseignants, des élèves et des parents d’élèves du collège Dolto (M° Pyrénées), tandis que le roman qui a inspiré le scénario est tiré de l’expérience personnelle de son auteur au Collège Mozart (19e). Cet auteur, François Bégaudeau, tient par ailleurs le rôle principal du film.

Même s’il ne s’agit pas d’un documentaire, la réalité n’est jamais loin. Pour notre projet Le français en partage, il est intéressant de noter qu’il s’agit d’un cours de français. Notre partenaire, TV5 monde, en a même fait un exercice pédagogique  à partir de 5 extraits !

Le film aborde aussi la difficulté de l’institution à communiquer avec les parents immigrés qui ne parlent pas ou peu français. Quelques extraits intéressants de la rencontre entre parents et enseignant :